08/02/2006

Le Forestier

Le  Forestier
Discussion Lombalgiques

 

De: Jean-paul X                          Vos Commentaires par mail sera mis sur ce site

Bonjour, moi Jai cette maladie qui est sournoise je le sais par contre seulement depuis env. 1½an mais j'ai consulté plusieurs spécialistes car j'ai fait ma demande pour avoir la rente d'invalidité du Québec. Je fais aussi de l'ostéoporose avec des fractures. bien je ne savais que c'était un site pour un forum, j'ai écrit quasi toute ma vie en pensant que j'avais tomber sur un site de médecin:( mon rhumât n'avait pas vu cette maladie car il devait penser que je me plaignait pour rien du moins que les fractures vertébral ne devrait plus me faire aussi mal mais le mal est fatiguant et me limite énormément pourtant je suis un homme qui a déjà je dirais une bonne vingtaine de fractures, os de la main poignet, un pied, quasi toutes les orteils a tour de rôle les jointures des main, tibias etc... Et je ne me plaignais pas même j'en ai eu plusieurs que je refusais le plâtre pour être capable de continuer à travailler. Mais depuis 5ans ça empire ca devient immobilisant d'après plusieurs médecins disent que ca ne fait pas mal!!! Je voudrais les voir dans nos souliers! Les experts de la RRQ m'ont diagnostiqué cette maladie le forestier j'ai fait plein de recherches sue le net et il n'y a pas grand documentation la dessus mais si tu es bonne en anglais fais une recherche sur diffuse, idiopathique, skeletal, hyperostosis il y en a même sur canadian, association, rhumatologies. Quand on regarde les symptômes du forestier et ceux de la spondylarthrite pour nous c'est quasi pareil mais d'après mon rhumât ce n'est pas la même chose du tout. Mais depuis que mon rhumât c'est que j'ai le forestier il me croit au sujet de la douleur même je me suis faites passer plusieurs radios des pieds genoux et hanches et on voit bien clairement les dépôts de calcium a plusieurs places qui a souder mes tandoms se qui rend la marche assez souffrant :( mais on marque aussi que c'est quasi seulement aux hommes mais je vois plein de femmes qui a cela? Aussi on est aussi tous diabétique bien regarde les sites anglophones tu vas comprendre beaucoup de choses je te souhaite bonne chance et j'aimerais a l'occasion qu'on puisse correspondre et échanger nos connaissances. Et en même temps ca va peut être plus expliqué a nos conjoints cette maladie Jean-Paul Qu’est-ce que la mélorhéostose vertébrale?  

·           La mélorhéostose vertébrale se caractérise par une croissance osseuse excessive le long des vertèbres de la colonne vertébrale.

·           Elle produit également une inflammation et une croissance osseuse au point d’attache des tendons et des ligaments avec l’os, survenant par exemple au coude, au genou et au talon.

·           Les personnes atteintes de mélorhéostose présentent souvent des excroissances osseuses.


La mélorhéostose vertébrale (parfois appelée maladie hyperostosante de Forestier) est considérée comme une forme d’arthrite dégénérative qui se caractérise par une croissance osseuse excessive le long des vertèbres de la colonne vertébrale. Elle est également associée à de l’inflammation et à une calcification (croissance osseuse) en d’autres endroits du corps où les tendons et les ligaments s’attachent à l’os, comme le coude, le genou et le talon. Il peut en résulter des excroissances osseuses qui apparaissent fréquemment au talon.

La mélorhéostose vertébrale est-elle courante?  

·           La mélorhéostose vertébrale est très courante, elle touche entre six et douze pour   cent de la population en Amérique du Nord.

·           Elle apparaît rarement chez les personnes de moins de cinquante ans.

·           Elle touche plus d’hommes que de femmes.


On pense que la mélorhéostose vertébrale représente la deuxième forme d’arthrite la plus fréquente, après l’arthrose. Elle est présente chez 6 à 12 pour cent de la population en Amérique du Nord, presque toujours chez des personnes âgées de plus de cinquante ans. À la différence des autres formes d’arthrite, la mélorhéostose apparaît plus fréquemment chez les hommes (65 %) que chez les femmes (35 %) et touche 28 pour cent des hommes âgés de plus de 80 ans.


Quels sont les signes avant-coureurs de la mélorhéostose vertébrale?  

·           Douleur intermittente au dos et raideur, surtout au milieu du dos.

·           Douleur aiguë en flexion et en torsion dorsales.

·           Problèmes de déglutition et de mouvement du cou.

·           Ce qui semble être une « tendinite » à l’épaule, au coude, au genou ou à la cheville. 


Les symptômes de la mélorhéostose vertébrale sont un douleur au dos intermittente ou, plus particulièrement, une raideur du dos, surtout entre la nuque et le milieu du dos. La raideur s’aggrave souvent le matin ou après de longues périodes passées en position assise. Elle peut également empirer par temps humide. La douleur est parfois aiguë, surtout à la réalisation de certains mouvements comme la torsion ou la flexion. Il est souvent possible de soulager la douleur au dos due à la mélorhéostose vertébrale en pratiquant des exercices légers.

Certaines des personnes atteintes de mélorhéostose vertébrale peuvent éprouver des difficultés à déglutir et à bouger le cou. Et, parce que la mélorhéostose peut s’attaquer aux points d’attache des tendons dans les bras et les jambes, certains subissent des accès récurrents de ce qui ressemble à une tendinite en des endroits comme l’épaule, le coude, le genou ou la cheville. Cette « tendinite » est bien sûr due à la mélorhéostose vertébrale.

Bien que les symptômes caractéristiques de la mélorhéostose vertébrale aient été mentionnés dans des documents médicaux depuis près d’un siècle, cette maladie est reconnue comme un trouble distinct depuis 1997 seulement. C’est pourquoi bon nombre de médecins ignorent encore tout de cette maladie et passent à côté du diagnostic.

Il est probable que beaucoup de patients ayant souffert régulièrement de douleur au dos souffraient sans le savoir de mélorhéostose vertébrale. La maladie est souvent confirmée par une radiographie de la colonne dorsale (supérieure) ou une radiographie thoracique, qui mettront en évidence les excroissances osseuses caractéristiques de la mélorhéostose le long des vertèbres.


Quelle est la cause de la mélorhéostose vertébrale?  

·         On ne connaît pas sa cause exacte.


On ignore sa cause exacte, mais les personnes présentant un surcharge pondérale depuis l’enfance pourraient être exposés à un risque plus important de présenter la maladie.

Que pouvez-vous faire si vous êtes atteint(e) de mélorhéostose vertébrale?  

·         Votre médecin peut vous recommander de prendre des anti-inflammatoires non stéroïdiens (AINS, prononcez « eïnce » ou « A.I.N.S. ») pour soulager la douleur et l’inflammation des tendons et des ligaments.

·         Votre médecin peut également vous recommander un médicament pour réduire le risque de présenter des problèmes d’estomac (par exemple des saignements) à cause de la prise d’AINS.

·         Restez actif et faites régulièrement de l’exercice. La marche, les étirements, le yoga sont de bons exercices qui permettent un soulagement des symptômes de la mélorhéostose vertébrale.

·         Des programmes personnalisés de physiothérapie peuvent vous aider si vos symptômes sont particulièrement intenses. 


Les anti-inflammatoires non stéroïdiens (AINS) comme le naproxène (Naprosyn) ou l’ibuprofène à fortes doses (Advil, Motrin) sont souvent utilisés pour traiter l’inflammation des tendons et des ligaments et la douleur dues à la mélorhéostose vertébrale. On espère qu’en réduisant l’inflammation des tendons et des ligaments, la mobilité du patient sera préservée. Cependant, la prise d’AINS entraîne un effet secondaire de taille : les saignements de l’estomac. Étant donné que les personnes âgées de plus de 60 ans sont exposées à un risque plus élevé de saignements de l’estomac et que la plupart des personnes atteintes de mélorhéostose vertébrale ont plus de 60 ans, certains médecins préfèrent prescrire des AINS en association avec des médicaments connus pour minimiser cet effet secondaire. Il s’agit de Cytotec, des inhibiteurs de la pompe à protons et des nouveaux inhibiteurs sélectifs de la COX-2 (Vioxx, Celebrex, Bextra).

11:32 Écrit par Jean-Marie | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook | |  Imprimer

Les commentaires sont fermés.